Entre 2006 et 2008, les membres fondateurs de Jambo ASBL au nombre de 13 se sont rencontré des dizaines de fois pour débattre, réfléchir et échanger sur l’ensemble des problématiques qui touchent le Rwanda et les Rwandais.

De ces rencontrent sont ressortit 7 causes partagés par tous qui justifiaient la création de Jambo. Ensemble, les 13 membres fondateurs ont décidé d’apporter une réponse démontrant la vision de l’organisation qu’ils allaient s’appliquer à retranscrire dans les différents projets que mènera Jambo par la suite.

Pourquoi Jambo devait voir le jour ? Pourquoi l’existence Jambo se justifie aujourd’hui ? Pourquoi l’existence de Jambo sera encore nécessaire demain ?

Les questions ci-dessous trouvent leurs réponses dans les 7 causes ici-bas.

1
La recherche de la vérité sur les événements qui ont conduit notre pays dans le chaos:
  • Notre réponse: « Notre objectif est de rechercher la vérité activement et objectivement, en utilisant toutes les sources existantes et en posant les bonnes questions aux bonnes personnes. »
2
Le problème ethnique : Tout au long de l’histoire du Rwanda, à tour de rôle, des leaders se revendiquant de l’une ou l’autre ethnie, ont discriminé des rwandais sur base ethnique.
  • Notre réponse: « Notre combat se doit de défendre tout Rwandais sans distinction ethnique, régionale ou raciale. Les différences se doivent être une richesse et une fierté et non un facteur de division. Nier la réalité ethnique rwandais revient à mettre un pansement sur une plaie béante, l’assumer et le traiter permettra de dépasser
  • Nous dénoncerons toutes les idéologies, politiques et discours stigmatisant pouvant désigner une ethnie. Nous prioriserons toujours ce qui rassemble la nation et le peuple rwandais. Nous porterons et incarnerons les symboles d’unité, aujourd’hui, qui devront porter la nation rwandiase demain. Nous menerons toujours toutes nos actions en tant que rwandais dans l’intérêt du peuple rwandais»
3
Le problème régionale Kiga-Nduga est une des faiblesses de la génération qui nous a précedé
  • Notre réponse: « Nous nous battrons contre quiconque baserait ses choix, ses décisions ou ses réflexions sur ces différences régionales. Les particularités culturel ou coutumières régionales peuvent exister mais elles ne doivent en rien influencer la gestion et l’action politique, le vivre ensemble du peuple rwandais.
  • Nous tacherons de comprendre l’origine et la source historique de cette division afin d’y répondre pour qu’elle ne soit plus un frein à une quelconque unité.»
4
La position de la génération de nos parents dans le problème rwandais est déconcertante ! ...Malgré la situation de détresse du peuple rwandais beaucoup nous déconseille voir nous empêche d’agir en nous conseillant de ne pas s’impliquer dans la politique.
  • Notre réponse: « Nous allons sensibiliser les jeunes sur nos problèmes en tant que jeunes Rwandais, et les amener à nous rejoindre dans la lutte pour nos droits et pour un Rwanda meilleur. Ensemble nous allons créer (ou renforcer) un espace de combat en vue de la résolution de nos problèmes. Si notre génération n’est pas conscientisée, sensibilisée et mobilisée, l’espoir d’un Rwanda d’un Rwanda prospère, juste, profitable à tous et réconcilié s’amenuisera »
  • « Nous allons redonner à chaque rwandais la fierté d’être rwandais et recréer un lien avec le pays au travers du social, de l’histoire et de la culture. »
5
Les structures qui se sont investis dans la défense de la population rwandaise et des réfugiés n’ont pas réussi à atteindre un seuil de résultat suffisant.
  • Notre réponse: « Notre sera toujours orienté résultat. Nous utiliserons les moyens dont nous disposons d’une façon efficiente (obtenir le maximum de résultats pour les moyens utilisés). Et nous devons être efficaces (Atteindre nos objectifs). La notion de responsabilité nous guidera, ce qui nous rendra comptable de nos actions auprès des publics que nous visons. Nous assumerons toujours l’imperfection de nos actions et seront toujours ouvert à la critique d’où qu’elle vienne, dans une démarche de perpétuelles remise en cause pour faire mieux le lendemain.
  • Nous prioriserons toujours l’unité et la collaboration dans toutes les actions que nous mènerons, en mettant en avant ce qui nous rassemble plutôt que nos différences. »
6
L’injustice structurel au Rwanda
  • Notre réponse: « Dans notre combat nous mettons en avant la justice pour tous, l’égalité devant la loi. Punir tout coupable et sans prendre des gants. Tôt ou tard une justice quelle qu’elle soit, dans l’intérêt d’un avenir réconcilié pour le peuple rwandais, devra être appliquer »
7
Les dignitaires du régime actuel au Rwanda forment un régime de criminels.
  • Notre réponse: « Notre combat étant basée sur la justice, nous nous battrons pour que justice soit rendu. Mais également nous allons préparer le changement en vue de remplacer ces criminels par un Etat de droit sans réfugiés et capable d’assurer la prospérité socio-économique, la stabilité politique ainsi que une cohabitation et une collaboration pacifique et profitable à tous avec les autres nations.»
Faire un don